Conférences
Les principes de la pédagogie Montessori
Je partage avec :

Nous avons reçu Elisabeth Chastel, directrice pédagogique à l’Institut de Formation Maria Montessori (formation d’éducateurs) à Genève le 14 mars 2019.

Voici donc un résumé de cette conférence mais vous pouvez également retrouverer d’autres informations complémentaires dans un article précédent sur le même sujet.

Maria Montessori, médecin du début du XXe siècle s’est engagée dans une démarche d’observation des enfants qu’elle rencontrait. Ses réflexions sur le développement de l’enfant et l’éducation naissent du constat d’un mode éducatif plutôt répressif et elle va proposer une éducation dont la vocation serait de faire jaillir les compétences de l’enfant et de lui donner les clés de compréhension de son environnement, pour qu’il devienne un adulte responsable, capable de prendre ses propres décisions.

  1. L’enfant en développement

Au cours du développement de l’enfant, on observe des périodes de développement extériorisé marquées par des prises de conscience et l’acquisition de nouvelles compétences  puis des phases plateaux. Maria propose de comprendre le développement à travers 4 phases : de 0 à 6 ans, puis de 6 à 12 ans, de 12 à 18 ans puis après 18 mois.

Par ailleurs, la pédagogie montessori prend en compte l’enfant à travers sa sphère physique, psychique et intellectuelle.

Ainsi de 0 à 6 ans, l’enfant se découvre dans son identité puis de 6 à 12 ans, c’est la période où il développe son identité et se socialise.

Sur le plan physique, de 6 à 12 ans, c’est une phase de croissance avec l’élément fort de l’installation de la dentition définitive qui marque l’ouverture vers le monde adulte.

Sur le plan intellectuel : Après  une période d’observation (esprit absorbant), l’enfant entre dans une démarche de compréhension (esprit comprenant) à partir de 5-6 ans. D’où une période de questionnements, de volonté de comprendre comment fonctionne le monde. Cette période de conquête intellectuelle amène l’enfant à s’interroger sur le cosmos, sur l’histoire, sur les distances, l’origine du monde, la sienne.

C’est également une période où l’imaginaire et l’abstraction se développent. Cela peut être soutenu par la narration des grandes histoires de l’humanité et la découverte à travers l’expérience.

Sur le plan psychologique, le sens moral s’installe avec les réflexions sur le bien/le mal, l’injustice. On voit apparaitre des idéaux. L’enfant commence à prendre des responsabilités. La lecture de biographie sur les grands personnages amènera l’enfant à construire ses représentations, à questionner ses valeurs, à construire peu à peu une pensée plus complexe.

Sur le plan social, il commence à lier ses 1eres amitiés, vivre les chagrins des conflits relationnels, expérimenter la loyauté et ressentir les émotions associées. L’écoute et l’encouragement à exprimer ses affects sont importants.

2. Les principes de la pédagogie Montessori

Montessori met en avant l’importance de cultiver le désir d’apprendre. L’enfant est demandeur de connaissance, avide d’apprendre et a en lui une puissance d’apprentissage, de compréhension, d’analyse du monde. Il a besoin qu’on l’accompagne à laisser jaillir cette source, en lui faisant confiance.

La liberté fait partie des principes importants dans la pédagogie. Nous pas une liberté du laisser-faire et de l’absence de limite, mais une liberté accompagnée et rendue possible grâce à l’apprentissage de l’autonomie et de la responsabilité. Ainsi la classe est conçue comme un lieu de vie où chacun à des responsabilités et où le matériel est pensé pour être accessible à l’enfant (faire le ménage, s’occuper des plantes, préparer un gouter, …).

L’éducateur s’inscrit dans une posture de retrait, tout en proposant à l’enfant de faire des expériences. L’adulte ne sera pas dans le contrôle de la performance de l’enfant, mais considère que l’expérience permet à l’enfant d’aller chercher des solutions, d’avoir la fierté de son succès.

Dans ce sens, le matériel proposé est réfléchi pour proposer différentes étapes dans l’acquisition du savoir, en allant progressivement du concret vers l’abstrait et en fonction de la cible de compétences qui est à travailler. Chaque matériel offre à l’enfant la possibilité de vérifier ses réponses en autonomie et la structure du matériel est réfléchi pour ne pas mettre l’enfant en situation d’échec.

Enfin, la bienveillance et la valorisation sont des valeurs importantes de l’éducation et l’enfant est en permanence renforcé dans ses réussites.

3. Et à la maison ?

L’esprit de la pédagogie Montessori invite à passer des moments de qualité avec l’enfant, autour de la lecture, de sortie.

Permettre à l’enfant d’avoir des responsabilités (payer à la caisse, faire des petites courses, préparer un gateau…)

Valoriser, encourager, faire confiance